March 31, 2020

February 4, 2020

October 29, 2019

Please reload

Recent Posts

Les dispositifs fiscaux à l’égard des Français à l’étranger suite à la Loi de Finances 2019

December 30, 2018

1/10
Please reload

Featured Posts

Actualités des Marchés Mai 2016

May 19, 2016

L’optimisme qui semblait prévaloir en avril avec la remontée du prix du pétrole a de nouveau laissé place au scepticisme et à la prudence. Au cours de la quinzaine écoulée l’indice mondial des actions recule de 4%, la correction provenant essentiellement du Japon (-8%) et de l’Europe (-6%). La défiance nait d’une incertitude conjoncturelle, d’une hésitation des banques centrales et d’échéances politiques importantes.

 

 

 

 

Au plan conjoncturel, les Etats-Unis ont connu au premier trimestre un ralentissement indéniable (croissance au rythme annuel de 0,5%) qui provient d’un important déstockage et de la chute des investissements dans le secteur de l’énergie. Heureusement les services restent dynamiques et entretiennent la création d’emplois. Au Japon, il est difficile d’enrayer la spirale déflationniste et la consommation des ménages a baissé de manière significative. La bonne surprise est venue d’Europe où la croissance au premier trimestre (+0,6% sur le trimestre) a été supérieure aux prévisions, l’Espagne (+0,8%) et la France (+0,6%) se distinguant.

 

Les marchés en avril avaient été soutenus par les annonces de la Banque Centrale Européenne. Récemment ils ont été échaudés par la prudence de la Réserve Fédérale et par l’abstention de la Banque du Japon. On commence d’ailleurs à s’interroger sur l’efficacité de ces politiques de reflation qui nourrissent des bulles sur les marchés sans pour autant relancer l’investissement. C’est le cas aux Etats-Unis où l’argent à bon marché a servi à des rachats d’actions et à des opérations de fusion-acquisition en s’accompagnant d’un alourdissement des structures financières. Au Japon, manifestement la banque centrale veut presser les pouvoirs publics de réaliser les reformes structurelles prévues.

 

Enfin les échéances politiques sont de nature à retarder les décisions d’investissement. Le référendum sur le Brexit aura lieu le 23 juin et les nouvelles élections en Espagne le 26 juin, en attendant les élections américaines début novembre.

 

La volatilité des marchés a été amplifiée par celle des devises. La prudence de la Reserve Fédérale a fait baisser le dollar et l’abstention de la Banque du Japon a favorisé l’appréciation du yen. Ces mouvements de change ont pénalisé les bourses japonaises et européennes.

 

Dans ce contexte, les informations fournies par les publications des entreprises n’ont pas suffi à créer une tendance. Globalement il n’y a pas eu de fortes déceptions car les attentes étaient très faibles. Aux Etats-Unis, les bénéfices sont en recul et en Europe ils sont stables. Les bons résultats de Facebook et d’Amazon ont compensé le recul d’Apple. En Europe dans le secteur bancaire, BNP et Société Générale se distinguent dans un secteur encore marqué par la crise des banques d’investissement et par la fragilité des banques italiennes.

 

La magie des banques centrales s’épuisant, il faut maintenant des décisions politiques pour relancer l’investissement et faire les réformes nécessaires.

 

Laurent PEREZ & Jerome JARMOUNE 

Partner – Managing Director | Herez Israel

 

Lire la suite de nos actualités

 

Le présent document ne constitue pas une recommandation d’in­vestissement personnalisée. Conformément à la réglementation, toute souscription devra être précédée d’une évaluation de votre expérience, situation et objectifs. Il est recommandé avant tout investissement de lire attentivement les prospectus et documents tenus à votre disposition auprès de votre consultant. Les chiffres cités ont trait aux années écoulées et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Please reload

Please reload

Archive

© 2020 by Réseau Experts Alya

  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur LinkedIn
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Twitter

Beit Rubinstein

20 Lincoln st.

Tel Aviv, Israel

972 544 718562