Acquérir un bien en Israel pour y investir ou habiter

Le paysage immobilier en Israel et l’acquisition d’un bien à des fins d’investissement ou d’habitation.

 

Ce marché immobilier comment a-t-il évolué depuis environ un an?

La plus forte concentration urbaine se situe bien dans les zones suivantes:

  • Tel Aviv et sa métropole

  • Jerusalem

  • Netanya

  • Ashdod

  • Haifa

Mais un nouveau phénomène de glissement de la demande apparaît pour les zones suivantes qui offrent un fort potentiel de développement

  • Le sud: Béer Sheva, Dimona, Sderot, Arad ...

  • Le nord: Karmiel, Afula, Naharia ...

 

Ce changement de destination a eu lieu suite à la pénurie de réserves foncières dans les grandes métropoles.

On assiste aussi à une certaine stabilisation des prix suite aux nouvelles lois fiscales et au durcissement des banques.

Les nouvelles lois fiscales concernent les propriétaires de plus de 5 appartements.

Jusqu’à récemment un propriétaire de nombreux appartements en Israël pouvait opter pour un forfait fiscal de 10%.

Pour l’instant rien n’est fixé mais il est prévu que:

  • Pour moins de 5 appartements vous pouvez continuer à opter pour le 10%

  • Entre 5 et 10 appartements à étudier au cas par cas

  • Plus de 10 appartements: c'est considéré comme une entreprise commerciale

De plus depuis l’entrée d’Israël dans l’OCDE, les échanges d’informations fiscales avec la France sont fréquents.

Les banques israéliennes vérifient très précisément l'origine des fonds et demandent à documenter toute transaction. Les banques vérifient 2 points:

 

1) La provenance des fonds en application de la loi anti-blanchiment (quelle est l’origine des fonds? Comment la personne a fait sa fortune)

2)  Les questions fiscales (si les impôts ont été payés ou pas)

Quelle a été l'évolution des transactions dans les grandes métropoles et dans le reste d’Israël?

La longue période de transactions entre 3 à 5 millions d’euros est révolue

Dans les tours Yoo, la tour Meyer sur le Boulevard Rothschild les transactions sont en chute depuis un an.

Faut il continuer à investir?

 

Oui si on cherche des opportunités loin des métropoles, on peut les trouver dans des villes telles que Netivot, ‘Holon, Ashkelon ou plusieurs communes de la périphérie de ‘Haïfa.

La municipalité de Yerou’ham, une ville isolée autrefois, près de Beer Sheva, a conçu  aussi un plan de développement urbain ambitieux.

Avant de considérer une acquisition en Israel, nous vous conseillons de consulter un conseiller fiscal en France et un Avocat en Israël  ainsi que de bien vérifier votre capacité de financement et vos frais de transaction.

Par Deborah Pariente- expert immobilier au sein du Réseau Experts Alya

 

Contactez-nous

© 2019 by Réseau Experts Alya

  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur LinkedIn
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Twitter

Beit Rubinstein

20 Lincoln st.

Tel Aviv, Israel

972 544 718562