March 31, 2020

February 4, 2020

October 29, 2019

Please reload

Recent Posts

Les dispositifs fiscaux à l’égard des Français à l’étranger suite à la Loi de Finances 2019

December 30, 2018

1/10
Please reload

Featured Posts

ENJEUX PATRIMONIAUX

January 8, 2016

 

 

Partir à l’étranger ne s’improvise pas. Derrière le souhait d’une installation supposée simple, la réalité peut être un peu différente. Mal préparée, l'Aliyah peut avoir d’importantes

conséquences sur la vie familiale et professionnelle et ainsi devenir un véritable parcours du combattant, notamment sur la gestion de son patrimoine. Jérôme Jarmoune et Laurent Perez, experts en gestion de patrimoine du Réseau Experts Alya.

 

 

Le manque de préparation est l’un des principaux écueils. La gestion patrimoniale et ses enjeux restent souvent un sujet secondaire en comparaison avec la reconstruction

du cadre de vie et l’éducation des enfants. Pour partir l’esprit tranquille, mieux vaut donc se poser les bonnes questions avant le départ :quelles sont les règles du jeu fiscal

en France et en Israël, les précautions à prendre, les dangers à éviter, les investissements à organiser ?

 

Organiser avant le départ

Avec la délocalisation des personnes, les patrimoines s’internationalisent. Il n’est pas surprenant de rencontrer des familles installées en Israël et dont l’essentiel du patrimoine

financier est au Luxembourg et une grande partie du patrimoine immobilier se trouve en France et en Israël.

 

L’expérience montre que pour se donner toutes les chances de réussir son Aliyah mieux vaut bien penser l’organisation du patrimoine avant son départ. Prendre

le temps de déterminer précisément ses objectifs et ses priorités en amont est une étape essentielle.

 

A chacun les siens : protection du conjoint en cas d’imprévu, construction d’une épargne à long terme, perception de revenus complémentaires ou encore préparation

de la retraite ou transmission de son vivant. Bien identifiés, ces objectifs appellent des solutions sur mesure qui doivent être suffisamment flexibles pour s’adapter aux changements

dans l’environnement économique, familial et personnel. A l’inverse, les solutions « bricolées » au dernier moment sont souvent lourdes de conséquences. On le voit trop

souvent au plan fiscal, faute d’avoir adopté la bonne stratégie. 

 

Ce constat vaut également sur le plan des investissements financiers.En effet les conditions actuelles, qui se caractérisent notamment par une absence de rémunération des

placements monétaires, obligent également à ce travail préalable de réflexion. La question du conseil et de l’accompagnement pendant la durée de vie de son épargne est

également l’un des paramètres clé pour garantir une installation pérenne en Israël. Une bonne définition des objectifs en termes de rendement et de risque est donc essentielle.

 

Une approche patrimoniale optimisée veillera donc à réduire le risque et privilégier une diversification accrue entre les classes d’actifs, les zones géographiques et les styles de gestion.

Les possibilités en termes de gestion sont très étendues et l’impartialité du conseil représente un gage d’assurance dans la qualité et la pertinence de la recommandation

et de l’accompagnement. La gestion en « architecture ouverture et multi-gestion » est un des moyens de s’en assurer.

 

Cet article a été publié dans le magazine ESSENCE HIVER 2015/16  le trimestriel en français du groupe Haaretz.

Please reload

Please reload

Archive

© 2020 by Réseau Experts Alya

  • Suivez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur LinkedIn
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Suivez-nous sur Twitter

Beit Rubinstein

20 Lincoln st.

Tel Aviv, Israel

972 544 718562