Acquisition immobilière avec garantie hypothécaire ou déplacée

March 31, 2020

February 4, 2020

October 29, 2019

Please reload

Recent Posts

Les dispositifs fiscaux à l’égard des Français à l’étranger suite à la Loi de Finances 2019

December 30, 2018

1/10
Please reload

Featured Posts

Acquisition immobilière avec garantie hypothécaire ou déplacée

July 29, 2018

 

 

 

En l’état actuel de la législation bancaire israélienne, l’accompagnement d’un crédit par une banque israélienne se réalise après un apport d’au moins 50 % du prix d’acquisition.

Les prix de l’immobilier israélien ont atteint, notamment à Tel Aviv, des sommets.

Au-delà donc de l’obtention d’un prêt complémentaire, l’apport de 50 % ou plus, peut se révéler un véritable écueil.

 

Pour réaliser un projet d’achat à Tel Aviv qui se situe souvent au-delà du million d’euros, il faut soit disposer de liquidités facilement mobilisables, soit pouvoir donner une garantie de premier rang sur un bien immobilier en France. On comprend aisément qu’il est plus facile de donner une garantie hypothécaire en France via son notaire. Il est totalement illusoire d’imaginer qu’un banquier français prendrait une garantie sur un bien étranger.

 

Prenons pour exemple un français possédant une résidence principale de 100 m² à Paris et qui désire acquérir un bien en Israël de valeur équivalente.

Notre solution consiste à donner la garantie de la résidence principale française à l’une des rares banques pratiquant le crédit hypothécaire qui est susceptible de prêter approximativement 75 % du bien cédé en garantie, soit 750 000 euros.

Il ne nous reste donc plus qu’à obtenir en Israël un prêt complémentaire de 250 à 300 000 euros.

 

Dans certains rares cas, nous pourrions obtenir en France un prêt In Fine, à savoir, ne rembourser pendant la durée du prêt que les intérêts, soit actuellement 1,5 à 2 % ce qui représente 1 000 à 1 200  euros par mois.

 

Bien évidemment, il conviendra de rembourser l’intégralité du capital (750 000 euros) avec la dernière échéance du crédit, soit dans 10, 12 ou 15 ans. Entre temps, on a tout le loisir de vendre un bien immobilier, un contrat d’assurance vie arrivé à terme, ou encore tout ou partie de son activité professionnelle.

 

Compte-tenu de l’évolution du marché immobilier israélien et des taux d’intérêts européens actuels, nous considérons qu’il est opportun d’acquérir aujourd’hui plutôt que dans 15 ans.

Enfin, dans notre exemple d’acquisition d’un million d’euros, il est souhaitable d’avoir le plus de crédit en Europe entre 1 et 2 % plutôt qu’en Israël actuellement entre 4 et 5%.

 

Pour toute question, contactez-nous.

Please reload